Le ecchi du mercredi #31 Jiubeck se dévoile sur hentaiFR!

En ce mercredi, nous vous présentons le  numéro 31 du ecchi du mercredi. Aujourd’hui c’est un artiste polonais que nous vous proposons de découvrir. Pour les retrouver et l’encourager c’est par ici:

Instagram Newgrounds Coffee Deviantart

Parodie yaoi deux hommes s'embrassent ecchi hentai

1) Bonjour, bienvenue sur notre site Internet HentaiFR, pouvez-vous vous présenter?

Bonjour et merci de m’avoir invité à cette interview. Mon nom est Jiubeck ou plutôt ceci est mon pseudo en ligne. Je suis un artiste de jeu vidéo polonais et un illustrateur d’une trentaine d’années vivant en Allemagne.

2) Avant notre collaboration, connaissiez-vous HentaiFR?

Non, je n’ai jamais entendu parler de Hentai FR. J’ai étudié le français pendant 5 ans, mais je ne fréquente généralement pas Internet francophone.

3) Parlez-nous de votre carrière artistique. (Depuis combien de temps dessinez-vous, comment cette passion vous est-elle venue ect ..)

J’ai dessiné toute ma vie. Mon grand-père était un ingénieur, qui dessinait souvent des dessins techniques et dessinait beaucoup avec moi. Je pense que c’était l’une des choses qui m’a poussé vers le dessin. Je devais avoir quatre ou cinq ans à ce moment-là. En raison du nombre important de membres de ma famille vivant en Pologne et peu de temps après la chute du mur de Berlin, les seuls crayons de couleur que nous pouvions obtenir étaient de mauvaise qualité. Mon grand-père était habitué à tailler les crayons avec un couteau et moi, comme un gamin de 3 ou 4 ans, mettais toujours beaucoup de pression sur les crayons, qui les usaient très vite ou cassaient les mines à l’intérieur, de sorte qu’il devait faire l’affinage constant des crayons. Enfant, j’ai eu un coup de main pour ça.
Vers le collège, j’ai commencé à lire les mangas et à participer à quelques concours. À cette époque, j’ai également commencé à publier mes oeuvres en ligne sur certains sites de dessins animés allemands.
Au moment où vous pouvez terminer vos études secondaires en Allemagne, vous pouvez choisir les matières dans lesquelles vous vouliez être testé. Ces matières avaient généralement le double de classes et de charges de travail. Par exemple, si vous souhaitez que le cours d’art soit l’une de ces matières, vous devez suivre le cours élémentaire d’art de 4 heures par semaine, suivi de 4 à 6 heures supplémentaires par semaine dans la classe générale. En outre, à cette époque, il y avait 3 ou 4 types d’écoles secondaires différentes, en fonction de la façon dont vous les comptiez, et cela ne s’applique qu’au type d’école le plus élevé, qui dure 2 à 3 ans de plus. Beaucoup de choses ont changé depuis, alors je ne sais pas si ce type de programmes artistiques étendus existe encore ou non, mais c’était l’un de mes quatre sujets principaux.
Après mes études secondaires, je suis allé à l’université pour étudier quelque chose de complètement différent de l’art et je n’ai pas beaucoup dessiné pendant cette période. J’ai recommencé lorsque je me suis inscrit à une école de jeu vers 2013/14 et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à produire et à poster des trucs plus régulièrement.
Je pense que ce qui m’a fait revenir au dessin maintes et maintes fois, ce sont les animes, les mangas et les jeux en général et, quand j’avais environ 16 ans, je savais que je voulais travailler sur des jeux ou des mangas et que je travaillais sans relâche pour que cela devienne une réalité.

Fille sur la plage en bikini ecchi

4)Quel est votre anime / manga préféré? Les personnages vous inspirent-ils pour vos dessins?

J’ai commencé à dessiner des fanarts à l’âge de 10 ans de Sailor Moon et d’autres séries animées anciennes diffusées à la télévision allemande, comme Roses of Versaille, Queen Millenia ou Attack no1, mais Sailor Moon a de loin été la plus grande influence sur moi.  En ce qui concerne mon émission préférée, Sailor Moon se classerait probablement au premier rang en raison de son influence sur moi. En termes de yaoi, je dirais Bronze depuis 1989, Ozaki Minami, Kizuna de Kodaka Kazuma et Love Mode de Shimizu Yu ont eu la plus grande influence pour moi en grandissant et en entrant dans le BL. Actuellement, j’adore tout simplement «Dans ces mots» de TogaQ et compagnie. Pour ce qui est du hentai, je dirais que le film Tokyo Decadence a eu un impact considérable sur moi. Je l’ai vu très tôt dans une émission de fin de soirée. Je me suis réveillé une nuit, je pense que cela devait être un week-end ou des vacances et je ne pouvais pas me rendormir, alors j’ai allumé la télévision et je l’ai trouvé en surfant sur une chaîne. À ce moment-là, j’ai adoré les dessins animés et tout ce qui concerne le Japon et un film se déroulant à Tokyo a piqué ma curiosité. Il contient beaucoup de choses sur la prostitution et le sexe, ainsi que sur le BDSM et d’autres problèmes. Ce n’est pas quelque chose qu’un 12/13 ans devrait regarder. Mais cela m’est resté pendant toutes ces années.
En ce qui concerne le style artistique, je suis un grand fan de Final Fantasy, donc beaucoup de mes pièces sont liées à FF. Surtout les entrées commençant par FFX sauf la trilogie FF13. J’aime ce mélange de réalisme et d’anime dans beaucoup de productions japonaises. De nombreux jeux réalisés par Capcom présentent un mélange similaire de réalisme et de dessins animés, comme la série Resident Evil, que j’aime aussi depuis ses débuts en 1996. Encore une chose que je ne devrais probablement pas admettre, car j’étais trop jeune pour jouer à ces jeux. .
Enfin, je dirais que les œuvres d’Amano Yoshitakas et de Shinkawa Yojis pour leurs séries respectives ont joué un rôle important dans la volonté de devenir artiste et de travailler sur des jeux vidéo.

5) Pourquoi avez-vous choisi le NSFW? Faites-vous aussi du SFW?
En fait, je dirais que la plupart de mes œuvres sont plutôt SFW, puis NSFW. J’ai choisi de faire du NSFW de temps en temps parce que j’aime ça et je sais qu’il y a beaucoup de gens qui aiment ça, c’était bien. Donc, si je peux donner vie au fantasme de quelqu’un, je suis heureux.
Le problème est que beaucoup de sites en ligne commencent à sévir contre l’art de NFSW. Prenons l’exemple de Patreon. Si je souhaite ouvrir mon propre compte Patreon et ne créer que des créations NFSW, je dois déclarer mon compte comme étant NSFW, ce qui est correct, mais je ne parviendrais à aucune recherche. Pour pouvoir faire uniquement du travail artistique avec du NSFW, j’ai besoin de la partie SFW pour obtenir mon nom ici. Actuellement, je travaille à plein temps dans une entreprise 3D et j’aimerais pouvoir consacrer plus de temps au dessin et aux commandes. Pour cela, je dois concilier mon besoin de faire NSFW et le besoin de pouvoir publier davantage des endroits. Tumblr a récemment changé de CLUF et j’ai reçu des drapeaux sur des pièces peu visibles, comme un morceau de Fenris torse nu de Dragon Age ou une commande que j’avais faite il ya quelques années sur un coup de tête. C’est fou.
Un troisième point à considérer est que, de temps en temps, je travaille pour des projets de jeux. Avec le peu de temps dont je dispose chaque jour, mettre trop d’efforts dans le contenu NSFW n’est pas sage, quand je ne peux pas obtenir d’emploi ni de visibilité avec le contenu NSFW. Ce n’est pas quelque chose que vous proposez sur Artstation à montrer à un futur employeur. C’est malheureusement la réalité de la situation. J’adorerais faire plus de choses sur NSFW et si cela devenait faisable pour moi, je pourrais basculer complètement.
My hero academia todoroki X Midoriya hentai yaoi, midorya se fait masturber et toucher les tétons yaoi hot
6) Si tu étais une fille ou un garçon très sexy, à quoi ressembleriez-vous?
Comme les images que j’ai dessinées de mon personnage FF14. C’est une miqo’te féminine. Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, il s’agit d’une catgirl. Je joue à ce jeu depuis plus de 8 ans et ce personnage et le monde me tiennent beaucoup à cœur. Si je devais choisir, je la choisirais.
7) Quel est votre plus grand rêve à propos de votre art?
Honnêtement, être capable de subvenir à mes besoins. Je sais que ça a l’air matérialiste, mais je veux juste créer des choses et la vie réelle y fait obstacle. Je pense qu’à un certain niveau, chaque artiste a le rêve de pouvoir transformer sa passion en carrière. Quand je parle de carrière, je ne veux pas dire que je veux gagner beaucoup d’argent. Pour moi, une carrière, c’est si vous vous fixez un objectif et l’atteignez. Par exemple, si vous aimez travailler avec des enfants et choisir le travail dans un jardin d’enfants, c’est votre objectif. Vous allez à l’école pour ça et tout, et un jour vous trouvez un emploi et avez un revenu stable, c’est votre carrière. Tout le monde ne peut pas être ou ne possède pas ce qu’il faut ou même ne veut être au sommet de sa profession. Si être enseignante à la maternelle vous rend heureuse, c’est votre carrière. Si vous voulez être en mesure de dessiner, de peindre et de modéliser toute la journée pour vos clients ou pour vous-même et que vous puissiez subvenir à vos besoins par le biais de commissions, d’un travail indépendant ou d’un marchand, c’est une carrière. Quand j’avais 16 ans et que j’ai décidé de me lancer dans l’industrie du jeu vidéo, mon objectif était Konami. C’est pourquoi j’ai étudié le japonais et c’est pourquoi je suis allé à l’école de jeux. Mais en vieillissant, j’ai réalisé que travailler dans une si grande entreprise, en particulier Konami, ne serait pas tout ce que j’avais espéré, et que de nombreuses personnes souhaitaient également l’un des rares postes disponibles. Mon premier objectif était naïf et stupide pour plusieurs raisons. J’ai donc réévalué la situation et réalisé que je suis beaucoup plus heureux en tant que pigiste que dans une si grande entreprise.
8) Avez-vous des conseils pour les artistes qui hésitent à commencer?

Faites-le. Je sais que c’est un cliché, mais si c’est quelque chose de très important pour vous, commencez à poster en ligne. Vous ne pouvez pas vous améliorer sans feedback. Je sais que chaque artiste met quelque chose d’eux-mêmes dans son art et les gens ne veulent généralement pas se faire mal. Nous savons tous qu’Internet peut être un endroit difficile avec des personnes inutiles ou blessantes. Mais il y a deux choses qui se produisent avec votre attitude lorsque vous postez des choses.
Premièrement, si la critique est en réalité une critique, peu importe la sévérité de son libellé, elle peut vous aider à progresser.
Si quelqu’un critique un visage que vous avez dessiné, lorsque vous dessinez le prochain visage, le commentaire reste avec vous. Vous voulez éviter une autre critique sévère. Vous allez porter une attention particulière, rechercher des références et peut-être consulter un livre d’anatomie et vous irez mieux.
Deuxièmement, si le commentaire était sans objet, c’est-à-dire qu’il ne s’agissait pas vraiment d’une critique, mais simplement de quelque chose qui vous était destiné (à l’exception de la cyberintimidation), vous pouvez toujours tirer des enseignements de cette rencontre. D’une part, ça aide à construire le caractère. Apprenez à réagir aux provocations et à faire face aux personnes difficiles. D’autre part, est-ce que cela affine votre habileté à séparer la critique constructive de la critique non constructive et à savoir quand réagir à quelque chose commenté dans votre texte et quand ne pas le faire?
Je vois ce trait surtout chez les jeunes artistes / artistes qui commencent tout juste à dessiner, ils se montrent très protecteurs de leur art et considèrent souvent la critique comme une attaque personnelle. Je n’étais pas différent à cet égard.
Quand j’ai commencé à dessiner, j’ai commencé avec le fanart manga & anime au lieu d’apprendre l’anatomie. À cause de cela, j’ai dessiné des visages trop grands, des yeux trop écartés et un nez bien au ras-du-nez. Certaines personnes m’ont fait remarquer cela, certains étant mon grand-père et mon professeur d’art et même si le dégoût des professeurs d’art pour manga et anime est quelque chose que chaque artiste de mon âge ou plus jeune a expérimenté à l’école, mon professeur avait raison. J’ai fait toutes sortes d’erreurs et je ne les ai pas vues parce que je ne voulais pas les voir. En général, je réagissais aux critiques en disant, par exemple, «c’est mon style» ou «c’est comme ça que ça doit être.». Je ne sais pas combien de temps j’ai perdu en étant têtu et en ne prenant pas les critiques qui me tenaient à cœur.

9) Quel matériel utilisez-vous? Plutôt traditionnel ou numérique?

J’avais l’habitude de faire beaucoup d’œuvres d’art traditionnels à l’époque, mais je fais surtout du numérique maintenant. Je pense que cela fait maintenant environ 9 à 10 ans, que je suis passé au numérique et environ 4 ou 5 ans où je fais régulièrement de l’art numérique. J’ai changé parce qu’il était plus facile pour moi de télécharger mes fichiers sur des sites Web. Pour une raison quelconque, je n’ai simplement pas aimé la façon dont les scans et les images ont été obtenus.
L’année dernière, j’ai commencé à m’abonner à un service de caisse. Les produits qu’ils livrent sont vraiment sympas et cela m’a amené à refaire des arts traditionnels. Je participe également à plusieurs défis artistiques comme inktober ou le défi du carnet de croquis de 600 pages. Le projet est de publier les pièces dans les prochains mois.

10) Que pensez-vous de l’édition d’artistes comme HentaiFR le fait pour présenter la culture hentai par le biais d’artistes indépendants?

Même si Anime & Manga semble être accepté par la culture principale et geek, je pense que le Hentai ou tout autre genre dans Anime & Manga, qui est en quelque sorte sexuel, a encore un stigmate qui y est attaché.
Je comprends si les conservateurs ont des objections morales, car celles-ci incluent généralement la pornographie traditionnelle. Ce que je ne comprends pas, ce sont les gens qui défendent l’acceptation sociale de la pornographie ou des droits des travailleurs du sexe, par exemple, et qui sont généralement soucieux de l’amour libre et de laisser les gens faire ce qu’ils veulent, mais quand il s’agit de contenu hentai ou ecchi, ça ne va pas plus du tout .
C’est pour cette raison que je pense que présenter le bon artiste et montrer que le hentai n’est pas simplement un dessin brutal avec des figures de bâtons avec des organes génitaux caricaturaux faisant le méchant est important. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire dans le hentai et montrer qu’un artiste différent pourrait susciter l’intérêt des gens, qui ne l’auraient pas fait auparavant.

Un furry neko prend en sodomie son petit copain neko boy yaoi hentai ecchi

 

Clik for English »

1)Hello welcome to our Hentai website news, can you introduce yourself?

Hello and thank you for inviting me to this interview. My name is Jiubeck or rather this is my online handle. I am a 30-something polish game artist and illustrator living in Germany.

2)Before our collaboration did you know HentaiFR?

No I haven’t heard about Hentai FR before. I studied French for 5 years, but I don’t usually frequent the French speaking internet.

3)Tell us more about your artistic career. (How long have you been drawing, how did this passion come to you ect ..)

I have drawn for most of my life. My grandfather was an engineer, who was frequently drawing technical designs and was drawing with me a lot. I think this was one of the things, that pushed me towards drawing. I must have been four or five at that point. Due to a large part of my family still living in Poland and it was shortly after the fall of the Berlin Wall, the only colour pencils we could get were of poor quality. My grandfather was used to sharpen pencils with a knife and me as a 3 or 4 year old kid would always put to much pressure on the pencils, which either wore them down super-fast or broke the mines inside, so he would have to re-sharpen the pencils constantly. As a kid, I got a kick out of that.
Around middle school I started to read Manga and entered a couple of contests. Around that time, I also started to post my art online on some German Anime sites.
At the time, when you would finish high school in Germany, you could choose the subjects you wanted to be tested in. These subject usually had then double of the classes and workloads. For example, if you would want art class as one of these subjects you would attend the basic 4 hours a week art class plus another 4-6 hours a week in the expanded class. Also, at that time you had 3-4 different sorts of high schools, depending on how you count them, and this only applies to the highest sort of school, which lasts 2-3 years longer. A lot of it has changed since then, so I don’t know if these sort of expanded programs for art still exists or not, but it was one of my four main subjects.
After graduating high school, I went to university to study something completely different from art and didn’t draw a lot during that time. I started again when I enrolled in a game school around 2013/14 and that’s when I started to produce stuff on a more regular basis and post it again.
I think, what kept me going back to drawing time and time again were anime, Manga and games in general and I knew when I was around 16 that I wanted to work on games or Manga and have steadily worked to make that a reality.

4) What is your favorite anime / manga? Do the characters inspire you for your drawings?

I started drawing fanart when I was 10 of Sailor Moon and other older anime series that were airing on German television, like Roses of Versaille, Queen Millenia or Attack no1 but Sailor Moon was by far the biggest influence on me for a long time. When it comes to favourite show, Sailor Moon would probably take the number one spot due to the shows influence on me. In terms of yaoi I would say Bronze since 1989 Ozaki Minami, Kizuna by Kodaka Kazuma and Love Mode by Shimizu Yu had the biggest influence for me growing up and getting into BL. Currently, I simply adore “In these Words” by TogaQ and company. When it comes to hentai, I would say the movie Tokyo Decadence had a big impact on me. I’ve seen it as an early teen in a late-night broadcast. I woke up one night, I think it must have been a weekend or vacation and I couldn’t go back sleep, so I turned the TV on and found it while channel surfing. At that point I loved anime and all things Japan and a movie set in Tokyo piqued my interest, so I kept watching. It’s got a lot of stuff about prostitution and sex as well as BDSM and other kinks in it. Not something a 12/13-year-old should watch. But it stuck with me over all those years.
When it comes to art style, I am a big Final Fantasy Fan, so a lot of my pieces are FF related. Especially the entries starting with FFX except for the FF13 trilogy. I like this blend of realism and anime in a lot of Japanese productions. Many games made by Capcom have a similar blend of realism and anime, like the Resident Evil series, which I also love since it’s beginnings in 1996. Again, something I probably shouldn’t admit to since I was way too young to play those games.
Lastly, I would say Amano Yoshitakas and Shinkawa Yojis artworks for their respective series played a big part in wanting to become and artist and work on videogames.

5) Why did you choose the NSFW? Do you also SFW?

Actually, I would say most of my art is rather SFW then NSFW. I chose to do NSFW from time to time because I enjoy it and I know there are a lot of people out there who enjoy it was well. So, if I can bring someone’s fantasy to life, I am happy.
The problem is, that a lot of online places start to crack down on NFSW art. Take Patreon as an example. If I would like to open up my own Patreon account and do only NFSW art, I have to declare my account as NSFW, which is fine, but I won’t come up in any searches. To only be able to do NSFW work art, I need the SFW part to kinda get my name out here. Currently I am working full time at a job for a 3D company and I would like to be able to dedicate more time to drawing and commissions and for that, I must juggle my need to do NSFW and the need to be able to post to more places. Tumblr recently changed it’s EULA and I get flags on inconspicuous pieces, like one piece of a shirtless Fenris from Dragon Age or a commission I did a couple of years ago of a bunny head. It’s insane.
A third point for me to consider is, that from time to time I take on work for game projects. With the limited time I have each day, putting too much effort into NSFW content isn’t wise, when I can’t get jobs or exposure with NSFW content. That isn’t something you put up on Artstation to show to a future employer. That is unfortunately the reality of the situation. I would love to do more NSFW stuff and if it becomes feasible for me to do so I might switch completely.

6)If you were a pretty sexy girl or boy what would you look like?

Like the pictures I drew of my FF14 character. It’s a female miqo’te. To those unfamiliar with the game it’s basically a catgirl. I’ve been playing that game for over 8 years and this character and the world is very dear to my heart. If I had to choose, I would choose her.

7)What is your biggest dream about your art?

Honestly, to be able to support myself with it. I know it sounds materialistic, but I just want to create stuff and real-life gets in the way of it. I think on some level, this is every artist’s dream to be able to turn their passion into a career. When I talk about a career, I don’t mean necessary that I want to earn wagon loads of money. For me a career is if you set yourself a goal and reach it. For example if you like to work with kids and choose the work in a kindergarten, this is your goal. You go to school for it and everything and someday you find a job and have a stable income, this is your career. Not everyone can be or has what it takes or even wants to be at the pinnacle of their profession. If being a kindergarten teacher makes you happy, that is your career. If you want to be able to draw and paint and model all day for clients or yourself and you can support yourself via commissions, freelance work or merch, this is a career. When I was 16 and decided to go into the game industry, my goal was Konami. That’s why I studied Japanese and that’s why I went to games school. But getting older I realized that working at such a big company, especially Konami wouldn’t be all that I had hoped it would be and that there are tons of people who also want one of the few spots there. There are several reasons why my first goal was naïve and foolish and so I re-evaluated the situation and realized, that I am much happier doing freelance work, than being in such a big company.

8)Do you have any advice for artists who are reluctant to start?

Just do it. I know it’s a cliché but if it is something so important to you, start posting online. You cannot get better without feedback. I know that every artist puts something of themselves into their art and people usually don’t want to get hurt. We all know the internet can be a rough place with unhelpful or hurtful people. But there are two things, that happen with your attitude when you post stuff.
Firstly, if the critique is actually a critique, no matter how harshly worded can help you grow.
If someone critiques a face you have drawn, when you draw the next face the comment will stick with you. You want to avoid another harsh critique. You will pay closer attention, look up references and maybe look into an anatomy book and you will get better.
Secondly, if the comment was pointless, meaning it’s not really a critique but just something directed at you specifically (the exception being cyberbullying) you can still learn something from this encounter. On the one hand does is build character. Learn how to react to provocations and how to deal with difficult people. On the other hand, does it hone your skill to separate constructive critic from unconstructive critic and to realize when to react to something commented on your piece and when not to.
I see this trait mostly in younger artist / artist who just began drawing, that they get really protective of their art and often register criticism as a personal attack. I wasn’t any different in that respect.
When I started drawing, I began with manga & anime fanart instead of actually learning anatomy. Because of that I drew faces too big, the eyes too far apart and the noses way to low. Some people pointed this out to me, some of them being my grandfather and my art teacher and even though the loathing of art teachers for anime & manga is something, that every artist my age or younger has experienced in school, my teacher was correct. I made all sorts of mistakes and didn’t see them because I didn’t want to see them. I would usually react to criticism by saying something like “It’s my style.”, or “That’s just the way it’s supposed to look.”. I don’t know how much time I squandered by being stubborn and not taking the critiques I got to heart.

9)What material do you use? Rather traditional or digital?

I used to do a lot of traditional artwork back in the day, but I mostly do digital now. I think it is now about 9 to10 years, that I switched to digital and about 4-5 where I do digital art on a regular basis. I switched because it was easier for me to upload my files to websites. For some reason I just didn’t like the way the scans and pictures turned out.
Last year I started subscribing to an art crate service. The stuff they deliver are really nice and it actually got me to do some traditional art again. I also participate in several art challenges like inktober or the 600-page sketchbook challenge. The plan is to publish the pieces in the next few months.

10) What do you think about publishing artists like to Hentai to introduce hentai culture through independent artists?

Even though Anime & Manga seem to be accepted by main stream & geek culture, I think Hentai or any other genre in Anime & Manga, that is in someway sexual, has still a stigma attached to it.
I understand if conservative people have some moral objections, because those usually include traditional pornography in it. What I don’t understand are people who champion social acceptance of pornography or for the rights of sexworkers for example and are generally for free love and letting people do whatever they want, but when it comes to hentai or ecchi content it is suddenly not ok anymore.
For that reason, I think featuring good artist and showing, that hentai isn’t just some crude stick figure drawings with cartoonish genitalia doing the nasty. There is a lot you can do in hentai and showing different artist might spark interest in people, who wouldn’t have been interested before in it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’accès à ce site hentai est interdit aux mineurs !
Je suis averti que ce site comporte des vidéos, des images et des documents à caractères sexuels pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes.
Je visite ce site de mon plein gré et renonce à toute poursuite judiciaire contre ses auteurs.
En cliquant sur "J'accepte", je certifie avoir l'age légal de la majorité dans mon pays et accepte l'utilisation de cookies
afin de me proposer une navigation optimale ainsi que des services et offres adaptes. Sinon merci de quitter le site en cliquant sur "Je refuse".